• les ports

les ports


Site remarquable de beauté, La Londe Les Maures a su, avec les années, préserver son environnement. Elle est devenue ainsi une destination très prisée par la population touristique. Protégée idéalement par les Iles de Porquerolles, Port-Cros et Le Levant, la commune de La Londe Les Maures s'est investie dans une démarche qualitative avec ses deux ports, Miramar et Maravenne, qui totalisent environ 1200 anneaux. Les ports sont distants de 4,5 miles de Hyères, 7 miles de Porquerolles, 9 miles de Port-Cros et 3,5 miles du fort de Brégançon.

Les ports

Le port Miramar

Le port Miramar

Le port Miramar peut accueillir 600 bateaux. Il comporte 2 bassins, une aire de carénage, un centre d'activité commerciale, et c'est dans ce bassin que l'on trouve les pêcheurs professionnels.

Le port Maravenne

Le port Maravenne

Le port Maravenne peut accueillir 600 bateaux et se compose de deux bassins. Il est positionné dans l'embouchure d'un oued, donc en eau saumâtre. Il ne reçoit que des navires à moteurs. L'activité dans l'un de ses bassins dénommé "La rivière" ne peut recevoir des navires qu'entre la période du 1er avril au 30 septembre de chaque année civile.

Les commandements du plaisancier

  • En mer, jʼobserve et je signale rapidement toute source de pollution (nappe de déchets, hydrocarbures, oiseaux morts, conteneurs flottants, bateau en dégazage…), et favorise ainsi une intervention efficace pour en limiter lʼimpact.

  • Je privilégie les corps-morts ou les mouillages installés par les autorités locales plutôt que les ancrages forains, toujours préjudiciables aux herbiers, aux récifs coralliens et à la faune qui sʼy dissimule. Si je nʼai pas le choix, jʼancre de préférence sur des fonds sableux.

  • Je respecte la limitation de vitesse à proximité des îlots et dans les chenaux dʼaccès (2 à 3 nœuds), pour ne pas affoler les animaux par le bruit, ni détruire les berges par lʼonde des vagues.

  • Si jʼenvisage de débarquer sur un îlot inhabité par lʼhomme, je vérifie que celui-ci nʼest pas protégé, ni interdit en période de nidification. Je tiens mon chien en laisse. Je mʼéloigne si les oiseaux « alarment ».

  • Je limite ma pêche ou ma chasse à ma consommation personnelle. Je remets en place les pierres retournées pour permettre à la vie de la microfaune, qui sʼy développe, de se poursuivre normalement après mon départ. Je ne pêche jamais dans des zones protégées.

  • Je respecte les zones de vie des mammifères marins. Si je veux les observer, jʼapproche doucement, tout en conservant une distance suffisante pour ne pas les déranger. Je limite mon temps dʼobservation et nʼimpose pas ma présence sʼils manifestent des signes de lassitude.

  • Jʼai pris connaissance des lois et des réglementations relatives à la pollution en mer et à la protection des animaux. Je mʼengage à les respecter.

  • J'ai pris connaissance du plan de balisage des zones dans lesquelles je navigue.

Les commandements du plaisancier

  • Je ne jetterai aucun détritus par-dessus bord. Je prends donc, avant de partir, toutes dispositions pour nʼembarquer que le minimum dʼemballages, prévoir des solutions de tri et de rangement pour conserver ces déchets et faciliter leur gestion à terre.
  • Jʼutilise les infrastructures portuaires mises à disposition pour déposer mes déchets et limiter, ainsi, ma pollution.
  • Au moment de choisir et dʼacheter un antifouling ou un produit d'entretien pour mon bateau, jʼagis en consommateur responsable, en privilégiant systématiquement les plus respectueux de lʼenvironnement. Je carène exclusivement sur les zones équipées à cet effet.
  • Au port, j'effectue la vaisselle et la toilette dans les sanitaires portuaires, sauf si le bateau est équipé d'un réservoir de stockage des eaux de bord. Je nʼutilise que des produits ménagers, des détergents, des savons et des shampoings naturels et biodégradables. Je limite ma consommation dʼeau douce, au strict nécessaire. Je ne me lave pas sur les pontons ou les quais du port.
  • Je ne lave et ne rince pas mon bateau systématiquement après chaque sortie. Si je le lave, c'est au moyen d'un seau, et je le rince avec modération.
  • Jʼéquipe mon bateau de réservoirs de stockage pour les eaux noires et les eaux grises et privilégie, lorsque je suis sur un catway, les équipements portuaires.
  • Je ne procède jamais à la mise en route de ma pompe de cale, sauf en cas d'avarie. Au port, je fais procéder au pompage des eaux de fond de cale, afin de permettre leur traitement.
  • Je fais le plein de mes réservoirs carburant sur les lieux prévus à cet effet (station carburant). Dans tous les cas, j'utilise un matériel adapté pour éviter tout débordement.
Les projets 2021 du Conseil Portuaire

Les projets 2021 du Conseil Portuaire

Début décembre, le Conseil Portuaire s'est réuni, sous la présidence de François de Canson, Maire de La Londe. L'occasion de revenir sur les actions menées en 2020 (reprise de l’intégralité des protections cathodiques, finalisationdes rénovations sur les différents quais, remise à niveau de la station d’avitaillement en carburant) et sur celles programmées pour 2021. Des travaux d'amélioration des infrastructures qui paticipent à la rénommée et à la qualité d'accueil et environnementale du port de La Londe ("Port Propre", norme Afnor, Pavillon Bleu). 

Projets 2021 :
- Opérations de désensablement des ports Maravenne et Miramar pour offir le tirant d'eau suffisant aux embarcations dans les cheanaux d'acccès (au printemps avant la saison).
- Rénovation du « quai passagers », situé à la gauche de la Capitainerie avec la réfection totale des 35 mètres de ce quai y compris dans ses structures porteuses métalliques, qui sont aujourd’hui fortement corrodées et agressées par les éléments.
- Installation de nurseries artificielles dans les eaux du port Miramar. 24 dispositifs "Biohut", sorte de cages construites en matériaux recyclés, seront immergées sous les pannes du port Miramar, pour favoriser les naissances et le développement de larves de poisson avec la pose de panneaux explicatifs pour les promeneurs sur le port.
- Installation d’un distributeur de billets, dès le printemps 2021, qui sera installé sur la façade de l’Office de Tourisme, côté place G. Gras.